Catherine Loiseau vous parle de Kerys

Chaque mois, un auteur d’Hydralune vous parle d’une de ses œuvres.
Retrouvez ici les articles relatifs à Kerys de Catherine Loiseau !

— Un univers steampunk

Alors que Ceux du mercure n’était encore qu’une vague idée, je travaillais sur un projet de fantasy assez sombre, à une période où les nouvelles venant de ma famille avaient plutôt tendance à être plutôt mauvaises qu’autre chose. Un jour, j’ai reçu un appel de ma mère qui m’annonçait encore une complication ; je me souviens avoir raccroché, avoir regardé mon écran et la scène que j’étais en train de corriger (une scène de torture assez brutale) et m’être dit : « bon, le prochain roman sera une comédie ».

À peu près à la même époque, j’ai commencé à écouter le groupe Abney Park et je suis tombée amoureuse de leur chanson Victorian Vigilante. J’ai commencé à coucher mes idées sur le papier et peu à peu, l’univers de Ceux du mercure a émergé.

Je voulais écrire une histoire steampunk, dans un univers qui m’était propre. L’Angleterre victorienne avait déjà été exploitée par beaucoup d’auteurs talentueux, j’avais envie d’autre chose, alors j’ai fait mes recherches.

Caillebotte, Le Boulevard des italiens

L’île de Kerys doit beaucoup à la France de la Belle Époque. Elle a à peu près la même histoire (un Empire qui a laissé la place à une République après une période de troubles) et la même structure politique (une République parlementaire, avec son lot d’instabilité politique, de magouilles et de trahisons). J’aime cette époque parce qu’elle est pleine de contrastes et de contradictions, parce que c’est une période où la société a beaucoup évolué, notamment au niveau des droits fondamentaux (droits des femmes et des travailleurs, par exemple) même si de nombreuses avancées restaient encore à accomplir.

Source : https://www.pinterest.fr/pin/475763148105335051/

Contrairement à la France de 1890, la morale kerysienne est bien moins stricte, parce que, confrontée aux Abominations, la société a dû évoluer. La religion est moins présente, et la science a bien plus d’importance. La place des femmes est plus enviable : parce qu’elles ont dû travailler et qu’elles doivent aussi lutter contre les Abominations, elles ont accès à des postes à responsabilité.

Kerys est aussi bien plus avancée dans certaines technologies, notamment en horlogerie et en mécanique, ce qui explique la création des androïdes.

Côté art, j’imagine le style kerysien comme un mélange entre de l’architecture classique et de l’Art Nouveau. Parce que j’aime l’Art Nouveau et que son côté flamboyant colle bien avec la personnalité des Victoriens, je trouve.

Source : https://www.pinterest.fr/pin/475763148105581386/

Pour ceux qui en voudraient plus, voici mes tableaux Pinterest : Sainte-Victoire, ses rues, ses restaurants et ses cabarets, ses intérieurs

— Les Abominations

J’adore Lovecraft, c’est l’un de mes auteurs préférés, et le bestiaire de Ceux du mercure lui rend clairement hommage.

Les Amorphes sont inspirés des Shoggoths, qui apparaissent notamment dans les Montagnes hallucinées.

 

https://www.pinterest.fr/pin/475763148105720433/

 

Les Pantins me sont venus après avoir vu des illustrations de JDR dépeignant Hastur, vêtu de haillons jaunes.

https://www.pinterest.fr/pin/475763148105802380/

 

Pour les Tentaculaires, je pense que la référence est assez évidente.

https://www.pinterest.fr/pin/475763148106489623/

 

Les Bêtes de la nuit sont des Chiens de Tindalos.

https://www.pinterest.fr/pin/571675746442312033/

 

Les Masques ne viennent pas directement de Lovecraft, même si on trouve une imagerie similaire à ce que je m’imagine dans le JDR.

https://www.pinterest.fr/pin/475763148105749171/

 

Les Ombres, parce que je voulais quelque chose d’intangible et de ténébreux.

https://www.pinterest.fr/pin/475763148105725049/

 

Quant aux Indicibles, eh bien il faudra lire le roman pour savoir de quoi il retourne ^^

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, vous pouvez voir mon tableau pinterest sur les Abominations. Sinon, je vous conseille le site Pronomicon, qui regroupe des gens très doués et fans de Lovecraft.

 

 

C’est tout pour aujourd’hui ! La fois prochaine, Catherine Loiseau vous parlera d’Honoré Rochelaire, Artémise Bouquet, Erika Zhaan et tous les autres !