Julie Limoges vous parle du Soleil des hommes : Les différentes villes

Chaque mois, un auteur d’Hydralune vous parle d’une de ses œuvres.
Aujourd’hui, Julie Limoges vous parle du Soleil des hommes et de son univers !

— Les différentes villes

Le tome 1 et 2 se déroulant sur quatre cycles (30 heures par cycle), la zone géographique couverte reste assez restreinte, bien que de multiples contrées et cités soient évoquées par les protagonistes. Les principaux lieux de l’histoire sont au nombre de trois.

Ainsi, le récit commence dans la ville de Moor, ou dans ses ruines, la ville ayant été rasée durant la dernière guerre. Le commerce n’ayant jamais repris entre les Régions et les Duchés, seule l’auberge a été aménagée afin de soulager les quelques voyageurs qui se risquent encore à passer la frontière… ainsi que pour soutirer une partie des bénéfices de la contrebande. Ici, on croise autant de Multins que d’Humains, réunis au centre d’une ancienne écurie de yacks reconvertie en arène clandestine. Voleurs, bandits, mercenaires, assassins, apatrides, parias s’y mélangent. Il s’agit d’un lieu où personne d’honnête ne mettrait un pied. Une poudrière.

Et pour en savoir plus sur cet article, c’est par ici.

Catherine Loiseau vous parle de Kerys : un univers steampunk

Chaque mois, un auteur d’Hydralune vous parle d’une de ses oeuvres.
Aujourd’hui, c’est Catherine Loiseau qui vous explique ses influences pour Kerys !

— Un univers steampunk

Alors que Ceux du mercure n’était encore qu’une vague idée, je travaillais sur un projet de fantasy assez sombre, à une période où les nouvelles venant de ma famille avaient plutôt tendance à être plutôt mauvaises qu’autre chose. Un jour, j’ai reçu un appel de ma mère qui m’annonçait encore une complication ; je me souviens avoir raccroché, avoir regardé mon écran et la scène que j’étais en train de corriger (une scène de torture assez brutale) et m’être dit : « bon, le prochain roman sera une comédie ».

À peu près à la même époque, j’ai commencé à écouter le groupe Abney Park et je suis tombée amoureuse de leur chanson Victorian Vigilante. J’ai commencé à coucher mes idées sur le papier et peu à peu, l’univers de Ceux du mercure a émergé.

Je voulais écrire une histoire steampunk, dans un univers qui m’était propre. L’Angleterre victorienne avait déjà été exploitée par beaucoup d’auteurs talentueux, j’avais envie d’autre chose, alors j’ai fait mes recherches.

Et pour en savoir plus sur cet article, c’est par ici.

Julie Limoges vous parle du Soleil des hommes : un monde privé de lumière

Chaque mois, un auteur d’Hydralune vous parle d’une de ses œuvres.
Aujourd’hui, Julie Limoges vous parle du Soleil des hommes et de son univers !

— Un monde privé de lumière

Illustration de Slava Gerj

Dans le Soleil des hommes, le soleil a disparu et le monde est plongé dans une obscurité constante.

À l’origine, le roman était une nouvelle se déroulant dans le désert australien lors d’une nuit sans fin. Il y avait une taverne mal famée, tout un tas de créatures assoiffées de sang et une bonne dose d’action. L’auberge de Moor à son apogée ! Mes influences restent encore et toujours les films de genre, les séries B peuplées de monstres, de fous et de chimères. Pour cette nouvelle-ci, des films comme Pitch Black, 30 jours de nuit, Une nuit en enfer ou The descent m’ont inspirée. L’idée de jeter des antihéros dans une situation désespérée et de voir comment ils vont s’en sortir, ou non, à coup de fureur, de sueur et de sang m’intéressait.

Et pour en savoir plus sur cet article, c’est par ici.